Les Conteneurs

Sculptures | 2013

« Les Conteneurs. » 2012, 2013.}

Conteneur : (kôtanoer : n.m. mot anglo-amér.) Emballage pour le parachutage d’armes, de vivres. Caisse de dimensions normalisées pour le transport de meubles, de marchandises.

Comme élément constitutifs de la sculpture les figurines et les véhicules jouets ne sont pas petits, ils sont vus de loin.
Chaque Conteneur est un tout, partie du tout, une séquence, un fragment, un arrêt sur image ce qui permet de les exposer à l’unité ou en groupe.
Cette pièce s’institue sur le mode du jeu, de la stratégie, du camouflage, du leurre, en hommage aux artistes camoufleurs de la Grande guerre surnommés les « Caméléons » qui fabriquaient et installaient de faux arbres, fausses meules de foin et autres leurres en première ligne afin de tromper l’adversaire, ainsi qu’aux soldats américains de la « Ghost army » qui en juin 1944 installaient derrière la ligne de front des tanks et des avions en caoutchouc dans le même but.

Présentés fermés, « les Conteneurs » seront ouverts l’un après l’autre par ordre de numérotation de J+1 à J+… dévoilant leur contenu qui sera mis en scène en fonction
de la taille et la configuration du lieu et de la durée de l’exposition.

La pièce « Les Conteneurs » est réalisée à partir de cartons d’emballage récupérés à la suite de mon déménagement de Paris à Limoges, puis dans les rues de cette ville. En dépit des apparences « les conteneurs » ne relatent pas d’évènement particulier. Ils s’inscrivent dans la tradition d’un genre « la peinture d’histoire ».
Peints couleur terre, « les Conteneurs » renferment des petites sculptures, nommées « Scène de chasse », « Chasseur », « Battue », « Assaut », « Char d’assaut », « Aéronef », etc… fabriquées à l’aide de carton, papier, plâtre, figurines et jouets en plastique achetés dans les magasins spécialisés.}

Également dans Conteneurs

Journées européennes du patrimoine 2014 Expositions | 2014